Les systèmes de paiement – modèles en boucle fermée

Dans l’article précédent, nous avons analysé les systèmes de paiement avec modèles en boucle ouverte. Ils constituent la colonne vertébrale de quasi tous les systèmes de paiement aujourd’hui. Cependant certains systèmes de paiement fonctionnent selon un autre type de modèle que nous devons également bien comprendre: il s’agit des systèmes de paiement en boucle fermée. Dans cet article, nous allons introduire et analyser ces systèmes de paiement. Nous verrons pourquoi leur anatomie est plus simple et comment ils fonctionnent. Et enfin nous mettrons en exergue les différences entre ces systèmes et les systèmes de paiement en boucle ouverte.

Les systèmes de paiement en boucle fermée

Les systèmes de paiement en boucle fermée (closed loop model en anglais) connectent les parties finales directement les unes aux autres sans passer par les banques comme intermédiaires. Dans ces modèles, les parties finales (commerçants et les consommateurs), rejoignent directement le système de paiement. Le schéma suivant illustre l’anatomie d’un modèle en boucle fermée.

 

Système de paiement en boucle fermée

Modèle d’un système de paiement en boucle fermée


Comme on le voit sur le schéma, il n’y a pas de couche intermédiaire. L’architecture des systèmes en boucle fermée est donc assez simple. Les parties finales doivent toutes deux adhérer au système de paiement avant de pouvoir effectuer des transactions entre elles. Le modèle en boucle fermée peut être considéré comme un système centralisé, puisqu’il y a une entité unique qui l’exploite. Les changements et les nouveaux services peuvent être mis en œuvre et livrés assez rapidement à toutes les parties finales. C’est un avantage indéniable de ces modèles.

Exemples de systèmes de paiement en boucle fermée

American express (AMEX) est un exemple de système en boucle fermée. Les parties finales (commerçants et consommateurs) traitent directement avec American Express. AMEX passe aussi par les banques pour distribuer ses produits, les différentes gammes de cartes de paiement. Mais au final, le porteur de la carte ou le commerçant signent le contrat directement avec AMEX. Contraitrement à VISA ou MASTERCARD, AMEX connait ses clients finaux et peut leur faire directement des offres.

Paypal est également un système de paiement en boucle fermée. Pour payer avec ses informations paypal (email et mot de passe), un utilisateur doit d’abord s’inscrire sur paypal. Et les commerçants peuvent accepter les paiements via paypal uniquement s’ils rejoignent le système. Il est intéressant de noter que AMEX et Paypal s’appuient tous deux sur des systèmes en boucle ouverte pour mouvementer les comptes de leurs clients finaux.

Si vous avez une carte American express, cette carte est rattachée à un compte ouvert auprès d’une banque. American Express de même que paypal ne propose pas de comptes courants à leurs clients. Il faut donc accéder aux comptes courants ouverts auprès d’autres banques pour effectuer des prélèvements ou pour les créditer. Comment AMEX procède-t-il? Regarder attentivement le schéma suivant qui illustre ce qui se passe.

Système de paiement en boucle fermée avec connection à un système en boucle ouverte

Système de paiement en boucle fermée avec connexion à un système en boucle ouverte

AMEX débite ou crédite les comptes en passant par les systèmes d’échanges et les banques participantes. Attention! il n’est pas obligatoire pour AMEX (ou plus généralement un système en boucle fermée) de se connecter directement aux systèmes d’échanges interbancaires. Un système de paiement en boucle fermée dispose en fait trois possibilités pour rejoindre un système en boucle ouverte:

  1. AMEX peut rejoindre le système comme partie finale, donc comme entreprise cliente d’une banque
  2. AMEX peut rejoindre le système comme participant indirect derrière une grande banque.
  3. AMEX peut rejoindre le système comme participant direct.

Au passage, ce que vous voyez sur la partie haute du schéma n’est rien d’autre qu’un modèle à trois coins. C’est la forme la plus simplifié d’un modèle à boucle fermée constituée du système de paiement, du commerçant et du porteur.

Les systèmes de paiement en circuit fermé ne se développent pas aussi rapidement que les systèmes en boucle ouverte car les commerçants et les consommateurs doivent rejoindre le système lui-même. Cela peut sembler un peu contre-intuitif. Mais cela vient du fait que la mise en place d’un réseau de distribution pour adresser directement les consommateurs et les commerçants est coûteuse et prend du temps. Par contre, grâce à la distribution par internet, un produit peut rapidement gagner de la traction devenir très populaire. En à peine 20 ans, Paypal est passé de 0 à près d’1/4 de milliard d’utilisateurs en ligne.

En résumé, dans les systèmes de paiement en boucle ouverte, les participants sont les banques qui distribuent les produits liés aux instruments de paiement à leurs propres clients, les clients finaux. Dans les systèmes en boucle fermée, les clients sont les parties finales. Cela fait une grande différence à la fin en termes de mode de fonctionnement et de croissance.

Avec la connaissance des modèles en boucle ouverte et en boucle fermée, vous disposez d’outils puissants pour analyser et comprendre comment fonctionnent les systèmes de paiement. Si vous avez des questions supplémentaires, n’hésitez pas à laisser des commentaires. Dans le prochain article, nous allons revenir sur les modèles en boucle ouverte et vous présenter un autre concept fondamental : le modèle à quatre coins.

, ,

No comments yet.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contactez-nous via ce formulaire